Anne-Marie Chouillet s’est éteinte le 14 mai 2016

Anne-Marie Chouillet, mars 2016Fondatrice de la Société Diderot et de la revue Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, Anne-Marie Chouillet a œuvré toute sa vie pour la connaissance du grand dictionnaire des Lumières et de son principal maître d’œuvre. Spécialiste de Diderot et de l’Encyclopédie, elle le fut aussi de la presse du XVIIIe siècle, puis des études sur Condorcet et sur D’Alembert. Sa rigueur de mathématicienne, couplée au goût du bel ouvrage, a contribué à poser les fondations des œuvres complètes de ces derniers.

Instigatrice de nombreux travaux collectifs, dont la publication des grandes correspondances (D’Alembert, Condorcet), elle fut à l’origine de colloques parmi les plus novateurs sur ces sujets ; ainsi furent publiés le colloque international Diderot (1985), La matière et l’Homme dans l’Encyclopédie (1997).

Outre le Voyage à Bourbonne, à Langres et autres récits de Diderot (1989) et son Autour du Neveu de Rameau de Diderot (1992), elle a publié L’Almanach anti-superstitieux de Condorcet (1993), un très grand nombre d’études dix-huitiémistes, et d’importantes contributions à la grande édition des Oeuvres complètes de Diderot, dite « DPV », avec son époux, Jacques Chouillet.

Trésorière de la Société française d’étude du XVIIIe siècle, puis de la Société internationale, plus de vingt-cinq ans directrice de RDE, elle a aimé faire se rencontrer les chercheurs et rendre possible des réalisations au long court, scellées par l’amitié et la fidélité.

Si ces dernières années, sa santé ne lui permettait plus la même activité, Anne-Marie Chouillet reste associée au projet ENCCRE. En effet, le colloque qu’elle avait conçu et organisé – qui s’est tenu à Jussieu en 2001 – avait pour titre L’Encyclopédie en ses nouveaux atours électroniques : vices et vertus du virtuel (RDE, 2002). C’est de là que sont parties les réflexions, les critiques, les enthousiasmes, les déterminations multiples qui ont donné naissance à notre projet actuel. Les études sur Diderot et sur l’Encyclopédie doivent beaucoup à Anne-Marie qui avait su fédérer autour de la revue tant de chercheurs, littéraires ou mathématiciens, de tous pays et de toutes générations.

Merci, chère Anne-Marie !

D’Alembert dans les débats de son temps : appel à contribution

L’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières organise un colloque international pour le tricentenaire de la naissance de D’Alembert, qui se tiendra à Montpellier du 10 au12 octobre 2017.

Dans ce cadre, les organisateurs lancent un appel à contribution.

Co-éditeur avec Diderot de l’Encyclopédie, auteur d’une œuvre scientifique et philosophique considérable, D’Alembert (1717-1783) a joué un rôle intellectuel majeur au XVIIIe siècle. Sa pensée a contribué à construire l’identité des Lumières. En 1770, en compagnie de Condorcet, il se rend à Montpellier où il rencontre les membres de l’Académie, la seule en province à bénéficier de liens organiques avec l’Académie royale des sciences de Paris. Cette étape montpelliéraine permet aux deux savants de s’entretenir avec le chimiste Venel ou l’astronome de Ratte, mais aussi de poursuivre leur combat pour la justice auprès de magistrats éclairés de la ville.

Trois thèmes de recherches sont proposés.

Débats philosophiques, scientifiques et esthétiques

Il s’agit d’analyser les enjeux philosophiques de ses positions, de définir les goûts qu’il défend en matière de beaux-arts et d’étudier ses formes d’intervention (articles de l’Encyclopédie, éloges, discours académiques, écrits divers, correspondance…).

  • Les Mélanges de littérature, d’histoire et de philosophie, l’Encyclopédie
  • Le théâtre, l’opéra, la musique
  • L’inoculation, le calcul des probabilités
  • La religion, l’histoire
  • D’Alembert et les académies

D’Alembert et l’Europe

Cette thématique propose d’explorer le dialogue de D’Alembert avec les hommes de lettres (philosophes, littérateurs, savants) sur le continent européen. Seront privilégiés :

  • L’étude des thèmes traités dans ces échanges, les moyens et les formes du dialogue
  • Les traductions des œuvres de D’Alembert jusqu’à nos jours
  • D’Alembert et l’Angleterre : quels rapports entretient-il avec la pensée et la science d’outre-Manche (Newton, Chambers, Bacon, Locke, Hume…) ?
  • Comment les différents types d’écrits (lettres, articles de l’Encyclopédie, ouvrages…) se combinent-ils ou non dans ce dialogue européen ?

Savoirs et société

On s’intéressera aux relations que D’Alembert établit entre la connaissance et la société.

  • L’œuvre de D’Alembert permet-elle de définir une conception du rôle du savant et du philosophe dans la société ?
  • Dans quelle mesure peut-on parler d’un « engagement » de D’Alembert ? D’Alembert polémiste et/ou analyste (éloges, Essai sur les gens de lettres, Destruction des jésuites…),
  • Quelles sont les modalités de cet « engagement » ?
  • Comment à travers les débats auxquels il participe ou qu’il organise, D’Alembert se construit-il comme « homme de lettres » et « philosophe » ? Quels rapports noue-t-il avec son lectorat si souvent évoqué dans ses œuvres ?

Propositions à envoyer à jean-pierre.schandeler@cnrs.fr et franck.salaun@univ-montp3.fr

IRCL – Université Paul Valéry, Site Saint-Charles, Route de Mende

34199 MONTPELLIER CEDEX 5.

http://www.ircl.cnrs.fr – ircl@univ-montp3.fr – Tél. : 33 (0)4 11 75 70 46

Voltaire dans l’Encyclopédie

La Société Diderot est heureuse de vous faire part de la parution d’un nouvel ouvrage dans la collection l’Atelier.

Olivier Ferret,  Voltaire dans l’Encyclopédie, Société Diderot, collection « L’Atelier, autour de Diderot et de l’Encyclopédie », 2016 (ISBN 978-2-9543871-0-9), 416 p. (Couverture)

Débutant à un moment où l’Encyclopédie affronte l’hostilité grandissante des autorités, la participation de Voltaire est annoncée avec un faste à la hauteur de sa célébrité et de son importance pour l’entreprise. Au-delà, en effet, de la quarantaine d’articles qu’il rédige, de nombreux autres s’inspirent de ses œuvres, dont ils reprennent souvent de larges extraits. Olivier Ferret étudie ici, dans toutes ses dimensions, la présence de voltaire dans le dictionnaire raisonné et met notamment en lumière le rôle déterminant de Jaucourt dans la diffusion des écrits voltairiens. Il éclaire ainsi la « manufacture » de l’Encyclopédie et montre comment celle-ci perpétue l’image d’un Voltaire poète et historien alors qu’il est en passe de s’imposer comme l’«oracle des nouveaux philosophes».

Olivier Ferret est professeur à l’Université Lumière Lyon 2 et membre de l’UMR 5317 (IHRIM). Ses travaux portent sur la littérature polémique du XVIIIe siècle, la diffusion du discours philosophique des Lumières et les Humanités numériques. Il participe aux éditions critiques des œuvres complètes de Voltaire et de D’Alembert, ainsi qu’à l’édition électronique de l’Encyclopédie (ENCCRE). Il a notamment publié La Fureur de nuire, Oxford, Voltaire Foundation, 2007.

Les membres en ordre de cotisation pour 2015 et 2016 peuvent acquérir un exemplaire au tarif préférentiel de 26 € (port inclus pour la France). Les commandes et les chèques peuvent être adressés au Trésorier de la Société :

François Prin (francois.prin[at]wanadoo.fr)
Société Diderot
c/o CIRPHLES-ENS- D’Alembert
29 rue d’Ulm
75005 Paris
France

Appel à candidature pour le Conseil d’administration de la Société

Chers Sociétaires,

Lors de sa prochaine réunion le 19 mars prochain, le Conseil d’administration de la Société Diderot renouvellera un tiers de ses membres. Ce sera aussi l’occasion d’accueillir un nouvel administrateur, car il reste un siège à pourvoir.

Souhaitez-vous vous engager activement dans le développement de la Société et de ses projets académiques et éditoriaux ? C’est le moment de vous manifester !

Pour présenter, il suffit d’être en ordre de cotisation et d’adresser une candidature motivée vos éventuels projets au Secrétariat de la Société.

Hâtez-vous, les candidatures seront clôturées le 15 février !

Manufacture de l’Encyclopédie : agenda 2016

Voici le programme des prochaines séance du séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie ».

Pour rappel, les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie (métro Jussieu) à Paris, couloir 15-16, 4eme étage, salle 413, une fois par mois au moins, le jeudi ou vendredi, de 13h30 à 17h (sauf la dernière séance, 9h-17h), afin de permettre à ceux qui demeurent loin un retour après la séance.

 Jeudi 21 janvier 2016, 13h30-17h

  • Marie Leca-Tsiomis et al. (U. Nanterre CSLF ) : « L’article ENCYCLOPEDIE » : annotation à plusieurs mains (astronomie, physique, manufacture en soie, musique et langue) »
  • Colette Lelay : (Centre François Viète, U. Nantes) : « L’article Lune ».

 Vendredi 19 février 2016, 13h30-17h

  • Daniel Roche, (Coll. de France) : « Le Cheval et les philosophes »
  • Marion Chottin (Cnrs) : « L’article Aveugle ».

 Vendredi 18 mars 2016, 13h30-17h

  • Alain Sandrier (U. Nanterre CSLF ) : « L’article Prêtres ».
  • Georges Dulac (Cnrs) : « Article  RUSSIE et quelques autres ».

Jeudi 21 avril 2016, 13h30-17h

  • Rémi Franckowiack (U. Lille-1) « Alsace et autres articles miniers ».
  • Pierre Chartier (U. Denis-Diderot) : « L’article INTOLERANCE »

Jeudi 19 mai, 13h30-17h

  • Hugues Chabot (U. Lyon-1) : « Articles sur le froid ».
  • Michael Bycroft  ( U. of Warwick) : « Articles sur les pierres précieuses ».

Vendredi 17 juin, 9h-17h 

  • Stéphane Schmitt (Cnrs) :« Articles d’histoire naturelle ».
  • Adrien Paschoud et Barbara Selmeci-Castioni, (U. de Lausanne) : « articles Allégorie, Egypte et Egyptiens, Emblème, Hypotypose, Vision ».
  • Fabrice Moulin (U. Nanterre, CSLF ) : « Architecte »
  • Pierre Frantz (U. Paris IV) : « Articles sur le théâtre »

Décès d’Annie Angremy

La Société Diderot relaye l’annonce du décès d’Annie Angremy diffusé par Ludivine Rey.

Didier Kahn et Emmanuel Boussuge ont la douleur de vous faire part du décès d’Annie Angremy survenu le 25 septembre.

Conservateur général honoraire au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, elle était membre de l’équipe de la correspondance Diderot du CELLF qu’elle animait avec beaucoup d’énergie.

Une messe d’adieu sera célébrée à l’église Saint-Médard (Paris 5e) le mercredi 30 septembre à 10h30.

Les obsèques auront lieu le jeudi 1er octobre dans le Cantal, à Riom-ès-Montagnes.

Nos pensées chaleureuses accompagnent sa famille dans ces moments difficiles.

Ludivine Rey.

Séminaire Manufacture Encyclopédie : programme 2015-2016

Organisé par Marie Leca-Tsiomis (Cslf, U. Paris Ouest-Nanterre), Irène Passeron (Cnrs, Institut mathématique de Jussieu) et Alain Cernuschi (Université de Lausanne) avec le concours de la Société Diderot et du Comité D’Alembert de l’Académie des sciences.

Le séminaire, ouvert il y a quatre ans, est régulièrement suivi par un auditoire de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de doctorants de différentes nationalités et de différents horizons.

L’Encyclopédie, par définition, est multiple et appelle la réflexion collective menée au séminaire, les échanges suivis entre spécialistes, grâce à la régularité des rencontres et aux débats qui s’y mènent.

Les membres du séminaire participent au projet ENCCRE (Edition numérique collaborative et critique de l’Encyclopédie, voir http://enccre.academie-sciences.fr/) qui concrétise et développe cette approche et  répond à cette multiplicité. Ce projet est entré dans une phase de réalisation.

Il s’agit désormais de travailler sur les articles eux-mêmes, non seulement leur auteur, mais aussi leur contenu, leur inscription dans les débats d’époque, leurs enjeux manifestes ou latents, leur inscription dans les polémiques, leur originalité, etc.

Les séances de 2015-2016 présentent de nombreuses facettes du projet encyclopédique : polémique ou thématique (astronomie, littérature, théologie, art, théâtre, pierres précieuses, éconimie, médecine, balistique…), articulées à l’annotation critique d’un ou plusieurs articles.

Les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie (métro Jussieu) à Paris, couloir 15-16, 4eme étage, salle 413, une fois par mois, le jeudi ou vendredi, de 15h à 19h.

– Semaine de travail au Centre International de Rencontres Mathématiques (Luminy), du 4 au 9 octobre 2015. http://programme-scientifique.weebly.com/1191.html Si vous êtes intéressés, contactez-nous.

– Vendredi 20 novembre 2015, 15h-19h : Denis Reynaud (U. Lumière-Lyon2) : « l’article CRETINS (Hist. mod.) et ses polémiques ». Jean Souchay (CNRS, Paris) : « les articles MARÉE et Nutations ».

– Vendredi 4 décembre 2015, 15h-19h : Marie Leca-Tsiomis (U. Nanterre) : « l’article ENCYCLOPÉDIE ». Catherine Maire (CNRS, EHESS, Paris) : «  UNIGÉNITUS constitution, le dossier complet ».

Le programme des séances suivantes sera fixé après Luminy, mais vous pouvez déjà noter les dates :

  • Jeudi 21 janvier 2016, 15h-19h
  • Vendredi 19 février 2016, 15h-19h
  • Vendredi 18 mars 2016, 15h-19h
  • Jeudi 21 avril 2016, 15h-19h
  • Jeudi 19 mai, 15h-19h
  • Vendredi 17 juin, 15h-19h

Cotisations 2015 : rappel

Si vous n’êtes pas en ordre de cotisation pour 2015, il n’est pas trop tard pour vous manifester auprès de notre Trésorier. Les détails pratiques sont disponibles ici.

Cette cotisation vous permettra de recevoir cette année, le 50e volume des Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie et une réduction à l’achat du premier volume de la nouvelle collection éditée par la Société.

Le montant de la cotisation est réduit pour les membres qui s’en acquittent à temps. Pensez-y !

Collection « L’Atelier, autour de Diderot et de l’Encyclopédie »

Éditée par la Société Diderot, la nouvelle collection « L’Atelier, autour de Diderot et de l’Encyclopédie » entend faire connaître ce double domaine essentiel et toujours actuel de la littérature et de la pensée des Lumières. Elle rend compte de la recherche sur Diderot et sur l’Encyclopédie dans ses avancées et la pluralité de ses aspects. Elle publie notamment des études, des actes de colloques, et réédite de textes devenus inaccessibles et des anthologies.

Directeur de la collection : Marc Buffat. Comité éditorial: Sylviane Albertan-Coppola, Alain Cernuschi, Anouchka Vasak.

Ouvrage paru :

À paraître :

  • Olivier Ferret, Voltaire dans l’ Encyclopédie.
  • Elisabeth Lavezzi et Marie Leca-Tsiomis (dir.), Diderot et les Pensées détachées sur la peinture.
  • Sylviane Albertan-Coppola et Nadège Langbour (dir.), Diderot et le roman hors du roman.

Le chevalier de Jaucourt : l’homme aux dix-sept mille articles

G. Barroux et F. Pépin (dir.), Le Chevalier de Jaucourt. L'homme au dix-sept mille articlesGilles Barroux et François Pépin (dir.), Le Chevalier de Jaucourt. L’homme aux dix-sept mille articles, Société Diderot, collection « L’Atelier, autour de Diderot et de l’Encyclopédie », 2015 (ISBN 9782952089890)

La Société Diderot est heureuse de vous faire part de la parution de l’ouvrage collectif dirigé par Gilles Barroux et François Pépin : Le chevalier de Jaucourt, l’homme aux dix-sept mille articles. Cet ouvrage inaugure une collection d’ouvrages édités par Société Diderot : « L’Atelier : Autour de Diderot et de l’Encyclopédie ».

Le chevalier Louis de Jaucourt (1704-1780), principal auteur de l’Encyclopédie avec plus de dix-sept mille articles, est une figure marquante des Lumières, qui néanmoins reste largement méconnue. Ce livre collectif explore différents aspects de l’œuvre du chevalier, dans l’Encyclopédie et au-delà. Il analyse la richesse et la diversité de sa pensée qui paraît à travers son éclectisme philosophique ou son écriture par emprunts, dans son propos médical, son travail d’historien, de biographe, de juriste, de critique d’art, ou encore d’encyclopédiste et d’éditeur. Dans tous les cas, l’étude des articles de Jaucourt révèle une pensée stimulante, à la fois représentative de l’Encyclopédie et originale par plusieurs de ses traits.

Sommaire

  • G. Barroux et Fr. Pépin, Encyclopédisme, éclectisme, critique : les figures philosophiques de Jaucourt.
  • J.-D. Candaux, Louis de Neufville à l’Académie de Genève.
  • Fr. Pépin, Jaucourt historien du savoir dans La Vie de Mr. Leibnitz.
  • V. Leru, Jaucourt, l’abeille de l’Encyclopédie.
  • M. Leca-Tsiomis, L’Encyclopédie selon Jaucourt.
  • G. Barroux, L’encyclopédie médicale de Jaucourt. Un exemple avec l’article Fièvre.
  • L. Delia, Qu’est-ce que les Lumières ne sont pas ? Jaucourt et les visages de la peur.
  • C. Spector, Voix du républicanisme dans l’Encyclopédie, Harrington, Montesquieu, Jaucourt.
  • Fr. Markovits, Portrait de Jaucourt en économiste.
  • St. Pujol, Jaucourt, la morale et l’Encyclopédie.
  • C. Litwin, « Le principe nécessaire de tous nos maux naturels » : Jaucourt aux lumières de King, Leibniz et Rousseau.
  • M. Pinault-Sorensen, Le chevalier de Jaucourt, historien de l’art, antiquaire et curieux.
  • D. Cohen, Les anonymes « Réflexions sur l’éducation », ou la pédagogie encyclopédique d’un fidèle lecteur de Jaucourt.

Les membres en ordre de cotisation pour 2014 et 2015 peuvent acquérir un exemplaire de ce volume au tarif préférentiel de 23 € (port inclus pour la France) ou 27 € (port inclus pour l’étranger). Les commandes et les chèques peuvent être adressés au Trésorier de la Société :

François Prin
Société Diderot
c/o CIRPHLES-ENS- D’Alembert
29 rue d’Ulm
75005 Paris
France

Les livraisons se feront en deux envois groupés d’ici la fin de l’année. Au-delà, l’ouvrage sera disponible en librairie au prix de 32 €.

Tolérance : le combat des Lumières

Comment agir dans un contexte de violence fanatique quand on est un universitaire, un chercheur, un savant ?

La Société française d’étude du dix-huitième siècle a eu l’idée de publier ce 3 avril 2015 une anthologie des textes les plus forts et mobilisateurs des philosophes des Lumières. C’est un livre de circonstances, en riposte aux attaques et aux attentats, ayant pour but de rappeler à tout un chacun des principes universels et de remettre en avant des textes vieux de plus de deux siècles, toujours actuels. L’anthologie réunit des textes à la portée de tous qui présentent les réponses d’écrivains des Lumières, sur des questions comme la liberté d’expression et de conscience, le droit au blasphème, la tolérance, le libre exercice du culte, l’égalité devant la loi ou la reconnaissance des libertés individuelles.

Tolérance : le combat des Lumières, Paris, Société française d’étude du dix-huitième siècle, 2015, 96 p, 4,90 €. Disponible en kiosque ou auprès de la Société.

Communiqué de presse.

Couverture du livre 4e couv

Roland Mortier (1920-2015)

Nous apprenons avec tristesse le décès de Roland Mortier, professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles, membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, grand spécialiste de Diderot et du dix-huitième siècle et ancien président de la Société Diderot.

Nécrologie
Nécrologie parue dans Le Soir (Bruxelles), 8 avril 2015, p. 22.

 

Principes de politique des souverains, éd. G. Stenger

Denis Diderot, Principes de politique des souverains, édités par Gerhardt Stenger, Société française d’étude du dix-huitième siècle, 2015, collection Dix-huitième Siècle, ISBN 979-10-92328-06-6. Commander.

L’oeuvre de Diderot connue sous le titre Principes de politique des souverains ne laisse pas d’interroger depuis sa première publication par Naigeon en 1798. La découverte récente de la source à partir de laquelle Diderot a composé une grande partie de ses maximes prétendument tirées de Tacite – l’ouvrage De arcanis Rerum publicarum libri sex du savant allemand Arnoldus Clapmarius publié en 1605 – a permis de lever le voile sur la genèse et la composition des Principes.

Si l’édition de Naigeon restitue probablement le mieux les convictions politiques les plus profondes de Diderot, le texte de la copie de Leningrad, destiné à Catherine II, porte les traces du projet original de 1774 : présenté comme des Notes écrites de la main d’un souverain à la marge de Tacite, il vibre de l’indignation d’un souverain éclairé vis-à-vis des forfaits rapportés par l’historien romain.

G. Stenger, Maître de conférences à l’Université de Nantes, donne à lire ici les passages du De arcanis qui ont servi à Diderot pour composer un grand nombre de ses maximes, et donne pour la première fois une transcription correcte du manuscrit de Leningrad.

 

 

Programme 2015 du séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie »

Le Séminaire « Manufacture de l’Encyclopédie » est organisé par Marie Leca-Tsiomis (Cslf, U. Paris Ouest-Nanterre) Irène Passeron (Cnrs, Institut mathématique de Jussieu) avec le concours de la Société Diderot et du Comité D’Alembert de l’Académie des sciences.

Ouvert il y a quatre ans, il est régulièrement suivi par un auditoire de chercheurs, d’enseignants-chercheurs, de doctorants de différentes nationalités et de différents horizons.

L’Encyclopédie, par définition, est multiple et appelle la réflexion collective menée au séminaire, les échanges suivis entre spécialistes, grâce à la régularité des rencontres et aux débats qui s’y mènent.

Les membres du séminaire participent au projet ENCCRE (Édition numérique collaborative et critique de l’Encyclopédie, qui concrétise et développe cette approche et répond à cette multiplicité. Ce projet entre désormais dans une phase de réalisation.

Il s’agit désormais de travailler sur les articles eux-mêmes, non seulement leur auteur, mais aussi leur contenu, leur inscription dans les débats d’époque, leurs enjeux manifestes ou latents, leur inscription dans les polémiques, leur originalité, etc. .

Les séances de 2015 organisées en collaboration avec Alain Cernuschi (U. de Lausanne) seront donc consacrées à l’élaboration de l’annotation critique.

Sur la base d’un corpus restreint, chaque intervenant présentera ce qui devrait être à ses yeux la base de l’édition critique annotée d’un article ou d’un ensemble d’articles.

L’enjeu global est de mesurer quels sont les aspects les plus importants / significatifs / urgents à prendre en considération, parmi lesquels on peut citer (liste ouverte dont tous les points ne seront pas nécessairement traités par l’intervenant, il s’agit dans un premier temps de construire un schéma d’annotations possibles qui enrichissent l’intelligibilité, la lecture et l’utilisation d’un article) :

 

  • importance de la date du volume, de la marque d’auteur, de la datation, du désignant, des renvois (provenant du collaborateur ? des éditeurs ? de la traduction de Chambers ?), des Errata, etc…
  • éclaircissements demandés par le texte (lexicaux, scientifiques, etc.)
  • sources compilées (impliquant la mise en évidence des éventuelles opérations de coupe, collage, réécriture) : Chambers, Trevoux, autres dictionnaires ou ouvrages.
  • circonstances de la rédaction et de la publication.
  • horizon de référence et enjeux (références bibliographiques, inscription dans des débats du temps, innovations).
  • plan de l’article.
  • correspondances internes avec d’autres articles (p. ex. via la Table de Mouchon)
  • réemplois du texte ou réécriture (dans des œuvres personnelles, etc.) et plus généralement échos dans l’œuvre du collaborateur.
  • réception du texte (comptes rendus, polémiques, exploitation dans des ouvrages de type “Esprits”).
  • bilan bibliographique (savoir acquis sur le texte en question ; historiographie).
  • variantes du texte (différents tirages ; rééditions italiennes , genevoises).

 

Ces séances aboutiront à l’établissement d’un protocole d’annotation critique dont le bilan sera présenté lors de la réunion de Luminy (CIRM) du 5 au 9 octobre 2015. A cette fin, nous demandons à chaque intervenant de préparer à l’issue du séminaire une synthèse du travail exposé et des discussions.

 

Programme des prochaines séances

Les séances ont lieu à l’Université Pierre et Marie Curie (métro Jussieu) ; une des séances aura lieu à Lyon (voir ci-dessous). La liste des articles qui feront l’objet du séminaire sera envoyée au préalable afin que chacun puisse les lire. Les présentations d’annotations durent 45mn à peu près, pour laisser le temps aux échanges et synthèses.


Jeudi 12 mars 2015, 14h-18h30, Jussieu, couloir 15-25, salle 104 :

Hugues Chabot : système (Métaphysique), HYPOTHESE (Métaphysiq.), articles sur le froid par Ratte,

Irène Passeron et Frédéric Chambat : Figure de la Terre (Phys. et Géographie) ;

Stéphane Pujol :Morale, s. f. (Science des mœurs).

 


Mercredi 8 avril 2015, 14h-18h Jussieu, couloir 15-16, salle 413 :

Daniel Teysseire : MEDECINE, s.f. (Art et Science)”, t. 10 [1765], p. 260a ligne 72 à la p. 275b l. 69 [“Extr. de la préf. du Dict. de Méd. traduite par M. Diderot, de l’angl. du D. James (D.J.)”] ;

Jean-Paul Leclercq : damas, (Manufact. en soie), et autre articles)

 


Mercredi 6 mai 2015 à Lyon, 14h-18h (Institut Camille Jordan, Campus de La Doua-Villeurbanne, 20mn de tram de la Part-Dieu, arrêt U. Lyon 1)

Fabrice Ferlin, articles d’optique ;

Alexandre Guilbaud (CONSTRUCTION de Bellin et VAISSEAUX, anonyme…)


Mercredi 17 juin 2015 14h-18h Jussieu, couloir 15-16, salle 413 :

Malou Haine, articles de Lutherie ;

Alain Cernuschi : « Les interventions musicographiques de D’Alembert: une contribution progressive »

 

Liste des intervenants (dans un ordre non encore arrêté) :

Pierre Crépel et Bernard Bru (Fortuit, (Métaphys.))

Elise Pavy (Composition, en Peinture)

Alain Sandrier (Prêtres, s. m. pl. (Religion & Politique)

Christophe Schmit (Dynamique)

Colas Duflo (JOUER et autres art. de Jeu)

 

… nous serons donc amenés à faire des séances composées, ce qui rendra les échanges d’autant plus fructueux…

Le Rêve de D’Alembert, monté à Rouen par Alain Bézu

Alain Bézu présente du 10 au 14 mars 2015, une adaptation théâtrale du Rêve de d’Alembert.
Avec Luce Mouchel, Olivier Saladin, Vincent Berger et Hervé Boudin.

Représentation à Rouen, au Théâtre des 2 Rives, 48, rue Louis Ricard.
Réservations tél. 02 35 70 22 82.

Tous les détails, en ligne, sur le site du théâtre.