D’Alembert dans les débats de son temps : appel à contribution

L’Institut de recherche sur la Renaissance, l’âge Classique et les Lumières organise un colloque international pour le tricentenaire de la naissance de D’Alembert, qui se tiendra à Montpellier du 10 au12 octobre 2017.

Dans ce cadre, les organisateurs lancent un appel à contribution.

Co-éditeur avec Diderot de l’Encyclopédie, auteur d’une œuvre scientifique et philosophique considérable, D’Alembert (1717-1783) a joué un rôle intellectuel majeur au XVIIIe siècle. Sa pensée a contribué à construire l’identité des Lumières. En 1770, en compagnie de Condorcet, il se rend à Montpellier où il rencontre les membres de l’Académie, la seule en province à bénéficier de liens organiques avec l’Académie royale des sciences de Paris. Cette étape montpelliéraine permet aux deux savants de s’entretenir avec le chimiste Venel ou l’astronome de Ratte, mais aussi de poursuivre leur combat pour la justice auprès de magistrats éclairés de la ville.

Trois thèmes de recherches sont proposés.

Débats philosophiques, scientifiques et esthétiques

Il s’agit d’analyser les enjeux philosophiques de ses positions, de définir les goûts qu’il défend en matière de beaux-arts et d’étudier ses formes d’intervention (articles de l’Encyclopédie, éloges, discours académiques, écrits divers, correspondance…).

  • Les Mélanges de littérature, d’histoire et de philosophie, l’Encyclopédie
  • Le théâtre, l’opéra, la musique
  • L’inoculation, le calcul des probabilités
  • La religion, l’histoire
  • D’Alembert et les académies

D’Alembert et l’Europe

Cette thématique propose d’explorer le dialogue de D’Alembert avec les hommes de lettres (philosophes, littérateurs, savants) sur le continent européen. Seront privilégiés :

  • L’étude des thèmes traités dans ces échanges, les moyens et les formes du dialogue
  • Les traductions des œuvres de D’Alembert jusqu’à nos jours
  • D’Alembert et l’Angleterre : quels rapports entretient-il avec la pensée et la science d’outre-Manche (Newton, Chambers, Bacon, Locke, Hume…) ?
  • Comment les différents types d’écrits (lettres, articles de l’Encyclopédie, ouvrages…) se combinent-ils ou non dans ce dialogue européen ?

Savoirs et société

On s’intéressera aux relations que D’Alembert établit entre la connaissance et la société.

  • L’œuvre de D’Alembert permet-elle de définir une conception du rôle du savant et du philosophe dans la société ?
  • Dans quelle mesure peut-on parler d’un « engagement » de D’Alembert ? D’Alembert polémiste et/ou analyste (éloges, Essai sur les gens de lettres, Destruction des jésuites…),
  • Quelles sont les modalités de cet « engagement » ?
  • Comment à travers les débats auxquels il participe ou qu’il organise, D’Alembert se construit-il comme « homme de lettres » et « philosophe » ? Quels rapports noue-t-il avec son lectorat si souvent évoqué dans ses œuvres ?

Propositions à envoyer à jean-pierre.schandeler@cnrs.fr et franck.salaun@univ-montp3.fr

IRCL – Université Paul Valéry, Site Saint-Charles, Route de Mende

34199 MONTPELLIER CEDEX 5.

http://www.ircl.cnrs.fr – ircl@univ-montp3.fr – Tél. : 33 (0)4 11 75 70 46


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *